IMERO Ensemble vocal

L’Ensemble IMERO créé en 2008 par Anass Ismat rassemble des chanteurs amateurs de la région lyonnaise dans une petite formation d’une trentaine de choristes, parfois accompagnés par des solistes et des instrumentistes. Maud Bessard-Morandas en prend la direction en avril 2016.

La vocation de l’ensemble IMERO est d’explorer le répertoire à travers le temps et l’espace, de Vivaldi à Gounod, de Dvorak à Purcell en passant par … le Jazz ! Depuis 2010, IMERO fait l’expérience d’une «Europe à double chœur » entre Lyon et la région allemande du Palatinat, par le biais d’échanges réguliers avec l’Ensemble 98, ensemble vocal allemand dirigé par Alexander Burda.

L’ensemble IMERO est, enfin, un groupe d’amis unis par la volonté de vivre une aventure humaine au service de projets artistiques toujours plus enrichissants. Au-delà du travail musical, le chœur souhaite ainsi fournir au public une émotion portée par la connivence et la complicité d’un ensemble homogène.

 

Direction : Maud Bessard-Morandas

Chanteuse et chef de chœurs de 25 ans, Maud Bessard-Morandas est animée par le désir de réunir les individus autour de l’art du chant, de ce que cela apporte aux autres et à soi. Mêlant passion et exigence, elle a pour volonté de briser le « quatrième mur » afin que le partage entre interprètes et public soit entier.

C’est à l’Université Lumière Lyon 2 en 2013 et à l’Ecole Nationale de Musique de Villeurbanne en 2015 qu’elle obtient sa Licence de musique/musicologie et ses diplômes d’études musicales de direction de chœurs et de formation musicale. Parallèlement à son Master de Direction de chœurs dans la classe de Lionel Sow et à la formation au Diplôme d’Etat au Conservatoire National Supérieur Musique et Danse de Lyon, Maud poursuit ses études de chant à l’ENM de Villeurbanne dans la classe de Virginie Pochon. Mêlant enseignement et concerts, elle enseigne à l’école de musique Willems/Ryméa et chante au sein du chœur professionnel Spirito (N. Corti).

A la tête des ensembles vocaux Lyonnais l’Ensemble Imero et l’Ensemble Mysterium, elle partage et expérimente le fruit de ses recherches, entamant un mémoire sur le lien entre publics et interprètes, inspiré des arts du cirque, du théâtre et de la danse.